Quand des chefs cuisiniers enseignent leurs recettes à des jeunes sourds, chez Big Mamma - arpejeh

Actualités

Quand des chefs cuisiniers enseignent leurs recettes à des jeunes sourds, chez Big Mamma

Dix jeunes de 3ème, scolarisés à l’Institut National des Jeunes Sourds à Paris, ont participé, le 11 mai 2023, à un atelier de découverte du métier de cuisinier, avec notre membre actif Big Mamma

Le groupe avait rendez-vous dans le cadre de La Felicita, à l’étage du célèbre Food market italien, dans un décor fleuri et festif aux odeurs des différents plats gourmands italiens.

Karine, la professeure des 3ème avait demandé à Emilie Pruvot, chargée de missions Île de France chez arpejeh, une action concrète pour ses jeunes sourds ou malentendants, pour qui les présentations “standards” métiers ne sont pas parlantes.

C’est ainsi qu’un atelier pâtes fraiches s’est organisé avec Big Mamma et trois chefs italiens « Michelle, Pepe et Virginia» afin de faire découvrir ce métier de cuisinier aux jeunes.

Dès leur arrivée les jeunes ont reçu un accueil chaleureux et gourmand, dans un esprit familial, et représentatif de l’Italie.

En mode “masterclass”, les plans de travail ont été mis en place comme dans la célèbre émission de tv  “Top chef” avec les cuisiniers qui montraient les gestes techniques devant les jeunes apprentis cuisiniers.

Ces derniers ont ensuite minutieusement reproduit les techniques enseignées. Au programme culinaire : pâtes fraiches, tagliatelles, cappellaccio et plin.

De jeunes cuisiniers en herbe

Manifestement, les talents de nos jeunes visiteurs ont fait recette, si l’on en croit le commentaire de la professeure « Je n’ai jamais vu les jeunes si attentifs et concentrés autant de temps ».

Les jeunes étaient ravis de cet atelier, attentifs aux conseils des chefs et rempli de bonne volonté pour reproduire les différentes pâtes fraîches.

Ils  sont même repartis chacun avec leur pochon de pâtes fraîches à cuire 2/3 min et à déguster chez eux.

Même les chefs ont appris de nouvelles choses : « Nous appréhendions la manière de communiquer avec les jeunes et, en quelques minutes, avec l’aide des interprètes LSF, cela été fluide. Nous avons apprécié ce moment et avons hâte de refaire un autre atelier ».